Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Demain, vous porterez tous de l’eau au moulin

Demain, vous chercherez de l’eau sur Mars, pour établir des signes de vie, et vous n’oublierez pas que sur Terre, l’eau et l’Homme font histoire commune depuis les origines.

Du berceau de la civilisation entre le Tigre et l’Euphrate, à l’installation d’une frange toujours croissante de la population mondiale sur les zones côtières, la question de l’eau est essentielle. 

De l’aqueduc antique aux fontaines des places de village, du déluge biblique à la tempête shakespearienne, des récits mythologiques nordiques aux figures cosmogoniques gréco-romaines et à la psychanalyse, l’eau est omniprésente, figure tutélaire ou menaçante… 

Ressource pour le vivant, l’agriculture, l’industrie ou vecteur du progrès technique (merci la machine à vapeur), elle sert même de pierre angulaire à la théorie néoclassique de la valeur édictée par Adam Smith, dans le célèbre paradoxe de l’eau et du diamant (ou dans la version originale “paradoxe de la valeur”). 

Quant au cycle de l’eau, il fait partie des incontournables que l’on apprend à l’école. Vous vous souvenez : les nuages, l’évaporation, la pluie, les nappes phréatiques… ? C’est loin ? Pour nombre d’entre-nous, c’est un peu comme si le temps nous avait permis de mettre à distance cette réalité et de nous émanciper des conséquences de chacune de nos actions individuelles ou collectives. 

L’eau est souvent une commodité et donc quoi ? Nul besoin de savoir définir le cycle de l’eau entre le robinet et la station d’épuration, entre le réseau d’eau potable et les dispositifs de stockage et d’assainissement ? 

Et pourtant au XXIe siècle, le paradoxe de l’eau s’énonce sous forme de statistiques alarmantes. Dont il s’agit de prendre conscience, et pas seulement parce que c’est la journée mondiale de l’eau. 

  • Version globale : 2,2 milliards de personnes, soit 29% de la population mondiale, n’ont pas accès à des services d’alimentation domestique en eau potable gérés en toute sécurité (source : UNICEF)
  • Version locale : en France métropolitaine, 1,4 million de français ne bénéficient pas d’un accès à l’eau potable géré en toute sécurité (source : UNICEF)

Signe que les temps changent, sur tous les continents les initiatives et innovations se multiplient pour préserver l’eau, sa qualité, recycler, upcycler. En somme recréer un cycle vertueux. Tech ou low tech, pour l’individu comme pour la collectivité, l’eau reprend sa place comme élément.


Découvrez les détections de ce futur :

Et écoutez ce futur en musique avec des sons sélectionnés par la rédaction, à écouter chez vous !

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !