Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Demain, il y aura 8 milliards de régimes

Demain, la sauce hoisin qu’il y aura dans votre assiette ne sera pas la même que celle de votre voisin. La composition de votre plat sera le reflet de votre organisme.

Le “one size fits all” sera loin derrière vous et tout ce qui vous rend unique – de votre groupe sanguin à votre génome en passant par les habitudes alimentaires de vos aïeuls – sera scruté à la loupe pour nourrir votre régime nutritif. Cela va sans dire, vos allergies et autres intolérances, si elles ne sont pas traitées, seront bien identifiées et ne présenteront aucun risque pour votre santé. À coup d’alternatives conçues par des spécialistes et optimisées par des programmateurs, vous croquerez dans des pommes d’A.P.I. pour vivre dans un corps sain et éviter les maladies. Plus besoin de faire de cures de chocolat quand vous n’êtes pas dans votre assiette, vous aurez les plein pouvoirs et la banane en toutes circonstances grâce à votre régime augmenté à base d’antioxydants et de vitamines imprimées en 3D.

Et si vous pensez que ce qui est bon est mauvais (pour vous) et inversement, que nenni ! Dans un futur fait d’algorithmes de médecine diététique, vous aurez une formule magique scientifique, rien qu’à vous, pour lier l’utile à l’agréable. Le bon pour vos papilles gustatives sera bon pour votre système immunitaire. Vous ne ferez plus qu’un avec votre alimentation, comme le laissait présager un célèbre tube québécois des années 80 (à découvrir en fin de lecture).

Du “manger moins mais mieux”, vous serez passé au “manger moins mais idéal”. Idéal pour vous, votre santé et votre environnement. Vous aurez troqué votre calendrier des fruits et légumes de saison par un tableau périodique des aliments et votre menu de la semaine sera préparé aux petits oignons par un chimiste en laboratoire. Vous saurez avec une précision ultra-fine ce que chaque ingrédient a comme bienfait sur votre organisme. Vous ne pourrez plus raconter de salades à vos enfants pour qu’ils finissent leur soupe en leur promettant une croissance accélérée. Idem pour votre meilleur ami le chien à qui vous donnerez les meilleurs nutriments dans une gamelle plus personnalisée que jamais.

Vous lâcherez la grappe à votre smartphone et n’aurez plus à tout “yukatiser” pour savoir si vous allez vous faire du bien (ou du mal). Vous saurez très exactement ce que vous mettrez dans votre assiette puisque vous l’aurez cultivé chez vous et pour vous, dans votre cuisine ouverte, en circuit-très-très-court.

L’accès à la connaissance culinaire fera de vous des experts en nutrition. Votre diététique ne souffrira plus d’aucun hic puisque la science aura eu raison de votre panse en mettant un terme à votre régime « tout et n’importe quoi« . Sans vous mettre au pain sec et à l’eau (enfin on espère). Votre salive (et donc votre ADN) se baladera entre les mains de laborantins qui constitueront des bases de données médicales qui vaudront de l’or.

L’alimentation sera passée par toutes les cases et toutes les étapes. Du secteur agricole (primaire) à l’industrie (secondaire) et au tertiaire. En mode service, science et sur-mesure. En la matière, toutes les métaphores sont bonnes à prendre : révolution, résolution, transition, mode ou encore philosophie. Il y en aura vraiment pour tous les goûts. 

Même au pays des gastronomes le menu du jour sera élaboré avec notre génome. Et si l’on est ce que l’on mange, peut-être deviendrons-nous nous aussi des organismes génétiquement modifiés…


Découvrez les détections de ce futur pour nourrir votre jus de cerveau :

Et écoutez ce futur en musique avec la playlist de la rédaction pour ambiancer tout bon diner qui se respecte…

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !