Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Sangay Dorji


Membre de la Commission Nationale pour le Bonheur au Bhoutan

27 septembre 2013, LH Forum, Le Havre

Le monde de demain selon eux

« Le monde entier mesure aujourd’hui le développement avec un seul critère : le PIB et la croissance. Je crois que cet indicateur n’est pas suffisant parce qu’il ne prend pas en compte la chose la plus importante : le bonheur.

Sangay Dorji est membre de la Commission Nationale pour le Bonheur au Bhoutan. Dans ce petit pays bouddhiste de moins de 800.000 d’habitants, la notion de bonheur a été élevée au rang de priorité nationale. Nous l’avons rencontré lors du LH Forum au Havre, où il intervenait pour parler de nouveaux modèles de mesure de la performance.

Quelles sont d’après vous les tendances à l’œuvre aujourd’hui et qui font le monde de demain ?

Le monde entier mesure aujourd’hui le développement avec un seul critère : le PIB et la croissance. Je crois que cet indicateur n’est pas suffisant parce qu’il ne prend pas en compte la chose la plus importante : le bonheur. Le but de chaque être humain est d’être heureux. Bien sûr on recherche tous une certaine richesse, mais il ne faut pas oublier les autres éléments qui participent à notre bonheur. Pour cela il faut donc trouver un équilibre harmonieux entre le bien-être matériel et les besoins spirituels, émotionnels et culturels.

Votre pays a donc développé un nouvel indicateur de développement, le "bonheur national brut"…

La notion de bonheur national brut vient des années 70. Notre roi estimait qu’il était important de construire des routes, des écoles et des hôpitaux, mais que si les gens n’étaient pas heureux, alors les objectifs de développement n’étaient pas atteints. Au cours des dernières décennies, nous avons donc établi que la priorité n’était pas d’augmenter les richesses du pays, c’est-à-dire le PIB, mais le bien-être de la population, à travers une mesure inédite : le Bonheur National Brut.

Concrètement, comment mesurez-vous le bonheur national brut.

Nous avons identifié les neuf composantes qui nous paraissent essentielles pour le bonheur. Certaines sont classiques, comme l’éducation, la culture ou le niveau de vie. D’autres sont plus rarement prises en compte par les autres pays : la vitalité de la vie en communauté ou le bien-être psychologique. Nous avons par exemple instauré des plages horaires consacrées à la méditation dans toutes les écoles. Enfin, tous les trois ans, nous menons une grande enquête nationale, afin de mesurer si nos efforts dans chacun de ces domaines portent leurs fruits.

Pensez-vous qu’une telle philosophie de développement pourrait être reprise par d’autres pays ?

Chaque pays pourrait, comme nous l’avons fait, identifier les impératifs pour apporter le bonheur à sa population. De nombreux pays semblent d’ailleurs curieux de notre démarche, comme le Brésil ou la Bolivie. Aujourd’hui l’égoïsme, l’individualisme, l’envie de gagner plus et de produire plus constituent un cycle qui doit s’arrêter car il n’est pas durable.

A un niveau individuel, quel conseil donneriez-vous pour parvenir au bonheur ?

Contrôler ses désirs. La vie est courte et précieuse. Il ne faut pas avoir d’attentes élevées et se contenter de choses simples.





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Michel Maffesoli Sociologue

Michel Maffesoli interviewé par Soon Soon Soon

« Sur les réseaux sociaux, c’est l’entièreté de l’être et les émotions qui jouent le rôle majeur, et non plus simplement la raison. L’impact émotionnel joue un rôle de plus en plus important. »

Dans un couloir de la Cité de la Réussite 2012...
Octobre 2012

LIRE LA SUITE

Alexis Jenni Écrivain, Prix Goncourt 2011 pour «L'art français de la guerre»

Alexis Jenni interviewé par Soon Soon Soon

« Dans le monde bipolaire d’autrefois, lorsque quelque chose ne fonctionnait pas, on allait chercher dans l’autre camp, par effet miroir. Aujourd’hui, il faut créer. Il faut faire du neuf. C’est aussi l’expression d’une certaine liberté. »

32eme Salon du Livre, Paris
18 mars 2012

LIRE LA SUITE

Gilles Boeuf Biologiste, Professeur, et Président du Muséum National d’Histoire Naturelle

Gilles Boeuf interviewé par Soon Soon Soon

« Nous avons rendu certaines choses "disharmonieuses" et pour retrouver de l’harmonie, je crois que nous devons revenir à des systèmes à taille humaine. »

dans son bureau du Muséum d’Histoire Naturelle
29 juin 2013

LIRE LA SUITE

Alexandra Jaffre Designer et historienne de l'art, co-commissaire d'exposition à la Biennale Internationale de Saint Etienne

Alexandra Jaffre interviewé par Soon Soon Soon

« On réduit souvent le grotesque à l’absurde ou au ridicule, il est en fait bien plus riche. »

Biennale de Design, Saint Etienne
Mars 2015

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

BE GREEN

BE GREEN

« Et un nouveau Shot dans la collection! Nous publions aujourd'hui notre nouveau cahier d'innovations sur la nouvelle ère des "Green lifestyles". Pour prendre un shot d'inspiration sur les nouvelles tendances du développement durable... »

lire plus

Pour l'amour de l'art

Pour l'amour de l'art

« Balibart, le site de vente en ligne de sérigraphies originales, organise une grande chasse à l'art dans Paris aujourd'hui. Vous trouvez le trésor? Alors vous empochez une oeuvre unique. La classe... »

lire plus

Farm 4 Change

Farm 4 Change

« À partir du 15 avril prochain, Farm For Change, un projet de ferme hors sol et mobile va prendre place au coeur de la ville de Lille... »

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Vera Gorbunova Chercheuse en biologie de la longévité

« Chaque espèce animale a des mécanismes spécifiques pour se protéger du vieillissement. Si nous pouvions emprunter des éléments à chacune, nous pourrions considérablement augmenter notre espérance de vie. »

Philippe Gaudon Chef de projet de la mission Rosetta pour le CNES

« On a beau envoyer dans l'espace des robots très perfectionnés tels que Philaé, on n'arrivera jamais à atteindre la perfection du cerveau humain, sa réactivité et son imagination. »

Jimmy Nelson Photographe de tribus indigènes

« Nous choisissons les modèles à partir desquels nous nous construisons, que ce soit le Christ ou Justin Bieber. »

1 2 3

Voir toutes les interviews