Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Pierre-Elie de Pibrac


Photographe

3 mai 2012, Opera Gallery, Paris

Le monde de demain selon eux

« On trouve chez les Real Life SuperHeroes une envie de solidarité associée à un réalisme sur la société et le monde tels qu’ils sont : ils utilisent les canaux médiatiques existants au profit de leurs actions solidaires, pour les expliquer.

Pierre-Elie, peux-tu nous expliquer ce que tu fais ?
Je suis photographe. Pour mon travail sur les Real Life SuperHeroes (RLSH), je me suis demandé comment, à notre époque, on arrive à avoir besoin de se créer un personnage de super-héros pour aider les gens. J’ai essayé d’y répondre en travaillant sur le rapport entre ces gens que j’ai rencontrés et la matière, entre ce qui les inspire, l’univers dans lequel ils vivent, la ville, et leur moi intérieur. J’ai essayé avec mes œuvres de faire le lien entre les deux et de leur rendre hommage en travaillant sur les matériaux, en modelant des figurines, etc.
Il y a aussi un livre qui sort le 7 juin et qui reprend le travail artistique, des portraits, un comics et des réactions de philosophes, penseurs, etc.

Qu’est-ce que ton travail a révélé de particulier sur ces personnes ?
Elles ont une profonde envie de réaliser des actions de solidarité locale. Aux Etats-Unis – 90% des RLSH sont américains – les aides sociales sont beaucoup organisées par des groupes privés. Les RSLH aident ainsi des gens qu’ils croisent tous les jours dans leur quartier. Ils sont conscients également que pour exister médiatiquement, pour être vu, il faut être original. Ils se sont donc inventé des personnages, mais sans jamais faire aucune leçon de morale ou autre prise de tête. Ca reste ludique et du coup ils réussissent à fédérer. Et ça commence à marcher : il y a deux ans quand je suis allé les voir, il y a en avait 50, aujourd’hui il y en a plus de 400…

Quelles sont d’après toi les trois tendances à l’œuvre aujourd’hui et qui font le monde de demain ?
Je dirais à la fois la solidarité et la volonté de se différencier par tous les moyens possibles qui va parfois jusqu’à une mise en scène de soi. C'est-à-dire de faire des actes extraordinaires. On trouve chez les RLSH une envie de solidarité associée à un réalisme sur la société et le monde tels qu’ils sont : ils utilisent les canaux médiatiques existants au profit de leurs actions solidaires, pour les expliquer. On est là dans la sur-médiatisation.
Il y a aussi une tendance autour de la solidarité. A mon échelle, je vois une solidarité entre artistes autour de projets communs. Des collaborations entre artistes afin de faciliter pour l’un la compréhension d’une technique – pour moi ce fut travailler des matières, faire des figurines. Aujourd’hui, c’est moi qui aide ceux qui m’ont appris, à développer d’autres projets. C’est la notion de collectif, qu’on voit beaucoup en photo, notamment dans un esprit de résistance face à la crise des médias.
Donc solidarité, mise en scène de soi et collectif.

Quelle est la dernière innovation qui t'a vraiment marqué ?
Au niveau artistique, je suis fasciné par l’utilisation des jeux de lumière qui servent à remplir une pièce, comme si des objets y étaient. Un peu comme du light and think. J’aimerais bien utiliser ça plus tard.

Crédit photo : F.Ch. - La Depêche





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Agnès b fondatrice de la marque Agnès b

Agnès b interviewé par Soon Soon Soon

« La science, c’est le futur ! A laquelle il faut associer le partage, la communication du savoir. Il y a beaucoup d’enfants dans le monde qui se passionnent pour l’expédition du Tara.[...] Et ces enfants sont le futur. »

club Silencio, Paris
18 juin 2012

LIRE LA SUITE

Abd Al Malik Rappeur, slameur et écrivain

Abd Al Malik interviewé par Soon Soon Soon

« Il ne faut pas avoir peur de l’innovation et de la technique. Le futur réside dans notre capacité à savoir embrasser l’époque dans laquelle on vit. »

au Mobile Film Festival, à Paris
le 11 Février 2014

LIRE LA SUITE

Niall Firth Journaliste au New Scientist

Niall Firth interviewé par Soon Soon Soon

« On ne verra peut-être jamais de machine dotée de "conscience", mais on assiste à des améliorations rapides dans les réseaux de neurones profonds. Des chercheurs tentent désormais de recréer le cerveau humain, neurone par neurone, afin d’imiter l'incroyable efficacité de nos propres esprits. »

à Londres
le 15 juin 2014

LIRE LA SUITE

Spécial Cinéma L'avenir du cinéma selon Spielberg, Nollan, Scorsese, Cameron etc…

Spécial Cinéma interviewé par Soon Soon Soon

« Cet été, Soon Soon Soon vous propose une série spéciale sur l’avenir des arts. Cinéma, musique, design, cuisine… A quoi ressemblera la culture du futur ? La parole aux spécialistes… »


<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

Spécial Big Data

Spécial Big Data

« Le Soonoscope "Dataïsm" est sorti ! Un cadeau de Noël parfait pour un entrepreneur qui se lance dans le data-business. Pour toute commande, il vous est adressé déjà emballé, prêt à mettre au pied du sapin... »

lire plus

Asso&Go

Asso&Go

« Réaliser des petites missions de volontariat depuis chez soi, ce sera bientôt possible... »

lire plus

Le Cobaturage

Le Cobaturage

« Après le co-voiturage, place au co-baturage! Et forcément, c'est un projet breton... »

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Pierre Alzingre Fondateur de Visionari, agence de conseil en innovation

« La Génération Z est plus solidaire, plus entreprenante que les générations précédentes [...]. Je suis certain qu'elle va faire exploser les régimes en place, non par la révolution, mais par une simple clarté d’esprit associée à la force de l’action. »

Xavier Duportet Biologiste et entrepreneur, co-président de l'événement Osons la France

« Le recours à l'interdisciplinarité devient quasi-systématique. Les différents acteurs se rendent compte que la pollinisation croisée est un terreau extrêmement fertile à l'innovation. »

François Laurent Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication

« Le décalage est brutal entre des cadres dirigeants qui croient encore à ce qui est écrit dans les vieux manuels de management et la jeune génération qui vit les médias sociaux au quotidien. »

1 2 3

Voir toutes les interviews