Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Luc Jacquet


Cinéaste, réalisateur de La Marche de l'Empereur

26 septembre 2011, Ateliers de la Terre, Evian

Le monde de demain selon eux

« Je crois tout simplement que la société qui craque de toutes parts est en désir de réinvention. Le fait de prendre l’initiative, c’est refuser le chaos, c’est une façon de se sentir concerné. La résignation n’est pas une solution [...].

Luc, quelles sont d’après vous les trois tendances à l’œuvre aujourd’hui et qui font le monde de demain ?

L’empathie. L’énergie solaire. Et l’humanisme, c’est-à-dire considérer que l’homme est une valeur prépondérante.

Je pense que l’avenir se trouve dans cette trilogie. Et je pense que les gens qui prennent l’initiative aujourd’hui sont ceux qui portent ces valeurs. Ce sont des gens dont on parle peu, ce ne sont pas les décideurs politiques mais une myriade d’initiatives diverses. Et ce que je dis ne relève pas de l’utopie mais c’est bien une vérité, c’est là. Ce mouvement existe par nécessité, parce qu’il faut faire face à un modèle qui n’est plus soutenable moralement. Le mot « galaxie » est le mot qui décrit le mieux ce mouvement.

La gestion du bien commun a été abandonnée par le politique. Or beaucoup de gens veulent agir. Même ceux qui bénéficient d’une écoute médiatique : je ne connais pas un navigateur qui n’aie pas monté une ONG de protection de l’environnement. Je crois tout simplement que la société qui craque de toutes parts est en désir de réinvention. Le fait de prendre l’initiative, c’est refuser le chaos, c’est une façon de se sentir concerné. La résignation n’est pas une solution, mais il est vrai qu’à force de messages culpabilisants, on a pris le risque de démobiliser !

Pour moi la révolution écologique est un moyen, une opportunité pour devenir plus intelligent : pour devenir un homo sapiens 2.0. Il faut encore bâtir un modèle de société créatif, qui propose une utopie et une ambition. Il faut du sens, de l’émotion, du palpable. Et surtout de l’action et arrêter de causer.

Je ne suis pas optimiste mais je fais attention à ce que ça ne se voit pas trop [rires] !





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

P.-F. Le Louët Président de l'Agence de tendances Nelly Rodi

P.-F. Le Louët interviewé par Soon Soon Soon

« La société qu’on nous promet - une société plus juste et plus civique - est de plus en plus antagoniste avec la société des golden boys à la chinoise qui n’est pas prête de disparaître. [...] C’est un peu un choc des civilisations qui s’amène… »

dans les bureaux de l'agence, Paris
24 mai 2012

LIRE LA SUITE

Arthur Dreyfus Ecrivain, scénariste, réalisateur et journaliste franco-suisse

Arthur Dreyfus interviewé par Soon Soon Soon

« Il y a une évolution de valeur : dans les années 60, le mot d’ordre était la prospérité ; dans les années 70-80 c’était la liberté. Aujourd’hui, c’est la créativité qui est sacralisée. »

Paris
15 décembre 2013

LIRE LA SUITE

Niall Firth Journaliste au New Scientist

Niall Firth interviewé par Soon Soon Soon

« On ne verra peut-être jamais de machine dotée de "conscience", mais on assiste à des améliorations rapides dans les réseaux de neurones profonds. Des chercheurs tentent désormais de recréer le cerveau humain, neurone par neurone, afin d’imiter l'incroyable efficacité de nos propres esprits. »

à Londres
le 15 juin 2014

LIRE LA SUITE

Roger Highfield Directeur des affaires extérieures du National Museum of Science and Industry

Roger Highfield interviewé par Soon Soon Soon

« Aujourd'hui, les chercheurs étudient des exosquelettes pour aider les infirmes à marcher, des implants pour contrôler les membres paralysés, et même des moyens permettant de renforcer la puissance du cerveau avec des plug-ins électroniques. Dans quelques décennies, il ne sera plus si facile de distinguer les humains des machines... »

à Londres
le 12 juin 2014

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

Bee & You

Bee & You

« Afin de lutter contre la disparition des abeilles, Bee&You vous propose d'en adopter en parrainant une ruche... »

lire plus

Les Vénus de l'innovation

Les Vénus de l'innovation

« La 2e édition des Vénus de l'innovation événementielle se déroulera le 5 novembre prochain au salon Heavent, au parc des Expositions, porte de Versailles. »

lire plus

L'arbre à vent

L'arbre à vent

« A découvrir sur Wiseed: le premier arbre éolien, dont les micro-turbines sont dissimulées dans les branches... »

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Pascale de Rozario Sociologue, directeur de recherche au Cnam

« Chaque salarié, quels que soient sa vie, ses mérites et ses démérites, doit pouvoir faire de ses expériences un beau projet, une autre histoire. Cela s’appelle la méritocratie, [...] il s'agit de valoriser des compétences et des savoirs-faire pour les faire reconnaître. »

Frédéric Lenoir Philosophe, sociologue, et écrivain français, spécialiste des religions et spiritualités

« Face à la tendance dominante calquée sur le modèle de développement économique depuis plusieurs siècles en Occident, se développe une tendance minoritaire mais significative: [...] c’est dans le monde alternatif que l’on cherche les solutions du monde de demain. »

Marylène Patou-Mathis Préhistorienne

« Les grandes innovations de l'histoire ne sont pas advenues par hasard.[...] A un moment donné, le matelas de connaissances humaines et le développement du cerveau ont permis aux individus d'imaginer, de comprendre, d'utiliser. L'innovation était "dans l'air". Il suffisait de la voir et de la capter. »

1 2 3

Voir toutes les interviews