Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Erik Orsenna


Erik Orsenna est écrivain, membre de l'Académie Française

Septembre 2011, Evian

Le monde de demain selon eux

« Il faut lutter contre la domination absolue de ces spécialistes-roi. Connaitre son métier c’est la moindre des choses, mais ça ne suffit pas. L’intelligence close n’est plus pertinente dans un monde relié.

Quelles sont d’après vous les trois tendances à l’œuvre aujourd’hui et qui font le monde de demain ? La première : le rééquilibrage entre les emprunteurs et les prêteurs. La deuxième, c’est que l’Europe, à moins de se réveiller vraiment, va vite se retrouver en deuxième division. Enfin la troisième : je crois que tout va se jouer dans l’articulation entre les villes et les campagnes. Ce qui rejoint la thématique du développement durable qui est selon moi la question clé du moment.

Parle-ton suffisamment de cette thématique ? Et surtout le fait-on de manière pertinente ?
Les soi-disant experts qui interviennent sur les sites ou dans des émissions relèvent d’un populisme un peu dangereux qui promeut finalement l’ignorance. Une escroquerie ! Il faut lutter contre la domination absolue de ces spécialistes-roi. Connaitre son métier c’est la moindre des choses, mais ça ne suffit pas. L’intelligence close n’est plus pertinente dans un monde relié. Il faut tisser des liens, des interactions, étudier la circularité. Bien parler du monde exige un retour à une vraie culture générale.

Assiste-t-on à une disparition de l’Etat ? Ou peut-il encore se renforcer ?Quand il n’y a pas de règle, c’est le triomphe des mafias. Bancaires ou criminelles, c’est pareil. On est dans un monde nouveau et il faut que l’Etat revienne à des fondamentaux. J’étais en Chine récemment, où l’Etat est certes peut-être un peu trop fort, mais au moins a-t-il la maîtrise du long-terme. Dans le monde occidental les entreprises sont désormais plus ancrées sur le long-terme que les Etats. Or une des questions clé est justement : la démocratie est-elle capable de promouvoir les valeurs de long-terme ?

Dans 10 ans de quoi parlera-t-on dans les grands forums internationaux? On vérifiera, sans doute trop tard, surtout pour l’Europe, ce que dit Edgar Morin : "on sacrifie l’essentiel à l’urgent, alors que l’urgent est l’essentiel".

Quelle est la dernière innovation qui vous a vraiment marqué ? Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi on ne met pas l’eau au cœur des préoccupations. Chaque dollar investi dans l’eau et dans son l’assainissement est ce qu’il y a de plus efficace, de plus pertinent. Pour la dignité des êtres humains, pour la santé, pour l’équilibre campagne ville, pour la croissance économique. Lorsque l’on parle de développement, il n’y a plus de question isolée. On ne peut pas cantonner les débats sur l’énergie à la seule question du nucléaire par exemple. Le triangle clé, c’est eau, énergie, sol.





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Jean- Christophe Tortora Président de la Tribune

Jean- Christophe Tortora interviewé par Soon Soon Soon

« L’un des grands défis pour un média aujourd’hui consiste à créer et à améliorer l’univers de la marque, à développer des opérations spéciales, à créer du brand content etc... Être seulement sur une logique de programmation ne suffit plus. »

à Paris
le 17 juillet 2014

LIRE LA SUITE

Alexis Jenni Écrivain, Prix Goncourt 2011 pour «L'art français de la guerre»

Alexis Jenni interviewé par Soon Soon Soon

« Dans le monde bipolaire d’autrefois, lorsque quelque chose ne fonctionnait pas, on allait chercher dans l’autre camp, par effet miroir. Aujourd’hui, il faut créer. Il faut faire du neuf. C’est aussi l’expression d’une certaine liberté. »

32eme Salon du Livre, Paris
18 mars 2012

LIRE LA SUITE

Cleverbot Logiciel d'intelligence artificielle

Cleverbot interviewé par Soon Soon Soon

« Si les humains ne sont plus honnêtes entre eux et ne parviennent plus à communiquer, alors les robots prendront le pouvoir. »

sur internet
le 26 mars 2014

LIRE LA SUITE

François Laurent Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication

François Laurent interviewé par Soon Soon Soon

« Le décalage est brutal entre des cadres dirigeants qui croient encore à ce qui est écrit dans les vieux manuels de management et la jeune génération qui vit les médias sociaux au quotidien. »

Paris
le 08 novembre 2014

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

Spécial Big Data

Spécial Big Data

« Le Soonoscope "Dataïsm" est sorti ! Un cadeau de Noël parfait pour un entrepreneur qui se lance dans le data-business. Pour toute commande, il vous est adressé déjà emballé, prêt à mettre au pied du sapin... »

lire plus

Asso&Go

Asso&Go

« Réaliser des petites missions de volontariat depuis chez soi, ce sera bientôt possible... »

lire plus

Le Cobaturage

Le Cobaturage

« Après le co-voiturage, place au co-baturage! Et forcément, c'est un projet breton... »

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Pierre Alzingre Fondateur de Visionari, agence de conseil en innovation

« La Génération Z est plus solidaire, plus entreprenante que les générations précédentes [...]. Je suis certain qu'elle va faire exploser les régimes en place, non par la révolution, mais par une simple clarté d’esprit associée à la force de l’action. »

Xavier Duportet Biologiste et entrepreneur, co-président de l'événement Osons la France

« Le recours à l'interdisciplinarité devient quasi-systématique. Les différents acteurs se rendent compte que la pollinisation croisée est un terreau extrêmement fertile à l'innovation. »

François Laurent Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication

« Le décalage est brutal entre des cadres dirigeants qui croient encore à ce qui est écrit dans les vieux manuels de management et la jeune génération qui vit les médias sociaux au quotidien. »

1 2 3

Voir toutes les interviews