Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Erik Orsenna


Erik Orsenna est écrivain, membre de l'Académie Française

Septembre 2011, Evian

Le monde de demain selon eux

« Il faut lutter contre la domination absolue de ces spécialistes-roi. Connaitre son métier c’est la moindre des choses, mais ça ne suffit pas. L’intelligence close n’est plus pertinente dans un monde relié.

Quelles sont d’après vous les trois tendances à l’œuvre aujourd’hui et qui font le monde de demain ? La première : le rééquilibrage entre les emprunteurs et les prêteurs. La deuxième, c’est que l’Europe, à moins de se réveiller vraiment, va vite se retrouver en deuxième division. Enfin la troisième : je crois que tout va se jouer dans l’articulation entre les villes et les campagnes. Ce qui rejoint la thématique du développement durable qui est selon moi la question clé du moment.

Parle-ton suffisamment de cette thématique ? Et surtout le fait-on de manière pertinente ?
Les soi-disant experts qui interviennent sur les sites ou dans des émissions relèvent d’un populisme un peu dangereux qui promeut finalement l’ignorance. Une escroquerie ! Il faut lutter contre la domination absolue de ces spécialistes-roi. Connaitre son métier c’est la moindre des choses, mais ça ne suffit pas. L’intelligence close n’est plus pertinente dans un monde relié. Il faut tisser des liens, des interactions, étudier la circularité. Bien parler du monde exige un retour à une vraie culture générale.

Assiste-t-on à une disparition de l’Etat ? Ou peut-il encore se renforcer ?Quand il n’y a pas de règle, c’est le triomphe des mafias. Bancaires ou criminelles, c’est pareil. On est dans un monde nouveau et il faut que l’Etat revienne à des fondamentaux. J’étais en Chine récemment, où l’Etat est certes peut-être un peu trop fort, mais au moins a-t-il la maîtrise du long-terme. Dans le monde occidental les entreprises sont désormais plus ancrées sur le long-terme que les Etats. Or une des questions clé est justement : la démocratie est-elle capable de promouvoir les valeurs de long-terme ?

Dans 10 ans de quoi parlera-t-on dans les grands forums internationaux? On vérifiera, sans doute trop tard, surtout pour l’Europe, ce que dit Edgar Morin : "on sacrifie l’essentiel à l’urgent, alors que l’urgent est l’essentiel".

Quelle est la dernière innovation qui vous a vraiment marqué ? Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi on ne met pas l’eau au cœur des préoccupations. Chaque dollar investi dans l’eau et dans son l’assainissement est ce qu’il y a de plus efficace, de plus pertinent. Pour la dignité des êtres humains, pour la santé, pour l’équilibre campagne ville, pour la croissance économique. Lorsque l’on parle de développement, il n’y a plus de question isolée. On ne peut pas cantonner les débats sur l’énergie à la seule question du nucléaire par exemple. Le triangle clé, c’est eau, énergie, sol.





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Gihan Ibrahim Journaliste, blogueuse et activiste politique de la révolution égyptienne

Gihan Ibrahim interviewé par Soon Soon Soon

« Si les gens avaient eu d’autres options pour améliorer leur vie, il n’y aurait peut-être pas eu de soulèvement. Quand tous les canaux de changement sont bouchés, il ne reste que la révolution. »

Les Ateliers de la Terre, Evian
26 septembre 2011

LIRE LA SUITE

Adrien Sanglé-Ferrière Entrepreneur, co-fondateur de Charlie Watch

Adrien Sanglé-Ferrière  interviewé par Soon Soon Soon

« On assiste à un réenchantement des points de vente. Avec le e-commerce qui vient directement les concurrencer, les boutiques physiques sont en train de se réinventer, de se connecter, d’expérimenter pour proposer des nouvelles expériences qui dépassent simplement celles de l’acte d’achat. »

à Paris
12 mars 2014

LIRE LA SUITE

Niall Firth Journaliste au New Scientist

Niall Firth interviewé par Soon Soon Soon

« On ne verra peut-être jamais de machine dotée de "conscience", mais on assiste à des améliorations rapides dans les réseaux de neurones profonds. Des chercheurs tentent désormais de recréer le cerveau humain, neurone par neurone, afin d’imiter l'incroyable efficacité de nos propres esprits. »

à Londres
le 15 juin 2014

LIRE LA SUITE

Arthur Dreyfus Ecrivain, scénariste, réalisateur et journaliste franco-suisse

Arthur Dreyfus interviewé par Soon Soon Soon

« Il y a une évolution de valeur : dans les années 60, le mot d’ordre était la prospérité ; dans les années 70-80 c’était la liberté. Aujourd’hui, c’est la créativité qui est sacralisée. »

Paris
15 décembre 2013

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

Votre start-up est dans le pré !

Votre start-up est dans le pré !

« La prochaine édition d'accélération « La Startup est dans le pré » se tiendra sur le Salon de l'Agriculture du 27 février au 1er mars prochains. A ne pas louper! »

lire plus

Startup Keynote spécial Data

Startup Keynote spécial Data

« Pour tout comprendre sur l'impact, les enjeux et les perspectives de la Data, rendez-vous le 5 février à la Gaité Lyrique pour une Startup Keynote spéciale! »

lire plus

C'est la Neuvième

  C'est la Neuvième

« La prochaine Biennale de Saint Etienne se tiendra du 12 mars au 12 avril, et interrogera "les sens du beau" : que disent les formes des objets sur les modes de vie et notre société? Soon Soon Soon est partenaire... »

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

François-Xavier Bois Fondateur de l'agence numérique Kernix

« L’avènement de l’internet des objets et de tous les capteurs connectés qui vont bientôt nous entourer, va déclencher un véritable raz-de-marée de données. »

Minh Man Nguyen Co-fondateur du WOMA (au centre de la photo avec la casquette)

« Il y a un vrai besoin d’arrêter de consommer à tout va, un besoin de promouvoir la création, un besoin de faire. […] Après avoir passé près de 15 ans derrière un écran d’ordinateur à surfer sur le virtuel, nous ressentons une envie de concret. »

Pierre Alzingre Fondateur de Visionari, agence de conseil en innovation

« La Génération Z est plus solidaire, plus entreprenante que les générations précédentes [...]. Je suis certain qu'elle va faire exploser les régimes en place, non par la révolution, mais par une simple clarté d’esprit associée à la force de l’action. »

1 2 3

Voir toutes les interviews