Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Dany Laferrière


Écrivain, Prix Médicis 2009 pour «L'énigme du retour»

17 mars 2012, 32eme Salon du Livre, Paris

Le monde de demain selon eux

« Il s’est passé quelque chose de semblable dans les années 60 déjà, quand brusquement, tout ce qui était connu et commercial est devenu désuet. Les gens étaient fatigués, tout simplement, et ils ont pris un autre rythme. Je pense que nous allons revenir à ce moment là. Les gens voudront de ce luxe là.

Quelles sont d’après vous les trois tendances à l’œuvre aujourd’hui et qui font le monde de demain ?
Le monde de demain ne s’inscrit pas dans une continuité du présent. Je ne crois pas dans « le demain », ni qu’il soit lié à un schéma linéaire. Tout cela fonctionne par cycle. C’est une question de rythme, et le propre du rythme est de changer.
En conséquence, je pense que l’on va voir la machine qui nous a amenés à la vitesse s’enrayer, et l'on va revenir à la lenteur, aux choses de l’artisanat. Les gens voudront réutiliser leurs mains pour faire. Il y aura une baisse du virtuel au profit d’un retour au concret, à la présence physique. On a créé une tension autour de la rapidité, de la vitesse, du virtuel, et je pense que cette tension va baisser pour faire place à des choses plus calmes.
Avec la lenteur, la poésie va peut-être resurgir. Autrefois, les poètes étaient des stars, puis ils ont quitté la lumière. Ils pourraient resurgir à la faveur d’un changement de rythme. Il s’est passé quelque chose de semblable dans les années 60 déjà, quand brusquement, tout ce qui était connu et commercial est devenu désuet. Les gens étaient fatigués, tout simplement, et ils ont pris un autre rythme. Je pense que nous allons revenir à ce moment là. Les gens voudront de ce luxe là.

Il n’y a ni optimisme ni pessimisme dans cette vision, mais je crois que c’est tout cela qui va déterminer le monde de demain.

Et l’avenir de l’écriture pour vous ?
Je ne vois aucune évolution particulière, sauf peut-être un retour à la poésie, notamment dans la prose. Les gens voudront peut-être des littératures plus méditatives, sans qu’elles soient pour autant vraiment spirituelles. Je crois qu’il y aura une recherche pour ce qui n’est pas formaté.
En ce qui concerne le support de lecture lui-même, je crois qu’on va revenir à une sorte d’aristocratie du genre : un roman fait à la main, plus artisanal.





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Marylène Patou-Mathis Préhistorienne

Marylène Patou-Mathis interviewé par Soon Soon Soon

« Les grandes innovations de l'histoire ne sont pas advenues par hasard.[...] A un moment donné, le matelas de connaissances humaines et le développement du cerveau ont permis aux individus d'imaginer, de comprendre, d'utiliser. L'innovation était "dans l'air". Il suffisait de la voir et de la capter. »

au Muséum National d'Histoire Naturelle
le 10 septembre 2014

LIRE LA SUITE

Axel Kahn Scientifique, médecin généticien et essayiste

Axel Kahn interviewé par Soon Soon Soon

« [...] d’un côté il y a à mon sens la puissance des marchés qui amène à ce que tout soit réduit à sa contrepartie financière ; et de l’autre le doute qui amène à une contestation croissante de cette toute puissance. Je pense qu’on se trouve actuellement entre les deux. »

Le Cube, Issy Les Moulineaux
28 février 2012

LIRE LA SUITE

Amélie Cornu Chef de projet chez Graines de Changement

Amélie Cornu interviewé par Soon Soon Soon

« Le discours catastrophiste a échoué à convaincre les foules avec sa rhétorique traditionnelle, en mode "on va tous crever dans 10 ans". Il est temps de changer de discours et de cultiver notre capacité à voir le verre à moitié plein. »

à Paris
le 12 juillet 2014

LIRE LA SUITE

Paul Watson Président de la Sea Sheperd Conservation Society

Paul Watson interviewé par Soon Soon Soon

« Il n’y a pas besoin d’une masse trop importante de gens investis pour conduire un changement : l’histoire nous montre que 7% de la population est suffisante. C’est ce qui s’est passé en France et aux États-Unis... »

Ateliers de la Terre, Evian
27 septembre 2011

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

Investir dans un zébu

Investir dans un zébu

« Zébu Overseas Board vous invite à investir dans un zébu à Madagascar. Celui-ci sera cédé en location-vente à une famille qui pourra l'utiliser pour produire du lait, labourer sa terre etc... »

lire plus

Café 3D à Nice

Café 3D à Nice

« Fin septembre ouvrira à Nice le Comptoir de l'imaginaire, un lieu convivial dans lequel le client est accompagné par un personnel compétent dans la réalisation de ses créations 3D sur les imprimantes les plus performantes du marché... »

lire plus

Impact Journalism Day

Impact Journalism Day

« Le 20 septembre prochain, 40 journaux du monde entier s'associeront pour mettre en avant des solutions concrètes qui changent le monde. Chacun publiera un supplément dédié à l'actualité positive... »

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Marylène Patou-Mathis Préhistorienne

« Les grandes innovations de l'histoire ne sont pas advenues par hasard.[...] A un moment donné, le matelas de connaissances humaines et le développement du cerveau ont permis aux individus d'imaginer, de comprendre, d'utiliser. L'innovation était "dans l'air". Il suffisait de la voir et de la capter. »

Jean-Christophe Tortora Directeur de la Tribune

« L’un des grands défis pour un média aujourd’hui consiste à créer et à améliorer l’univers de la marque, à développer des opérations spéciales, à créer du brand content etc... Être seulement sur une logique de programmation de suffit plus. »

Guillaume Josse Urbaniste géographe, directeur général de Groupe Huit

« Mon métier d’urbaniste consiste en premier lieu à recueillir des informations sur la vie des gens afin de comprendre les problématiques locales. Les Big Data permettent de prendre le pouls d’une cité, d’un territoire, d’un pays en temps réel. En matière de développement socio-économique, cette approche est révolutionnaire. »

1 2 3

Voir toutes les interviews